Lettre ouverte décembre 2017

Lire l’intégralité de la Lettre ouverte (PDF)

Éditorial

Beuys, Joseph
Art = Capital, 1979-1984
Object with fire extinguisher
116 x 75 x 25 cm (45 x 29 x 9 inches)
Hall Collection. Courtesy Hall Art Foundation
Photography: Mark-Woods.com

« Art = Capital », peut-on lire sur plusieurs œuvres d’art de Joseph Beuys présentées dans la rétrospective actuellement consacrée à l’artiste au musée d’art contemporain d’Anvers. Pour cet artiste allemand qui a profondément marqué l’art de la deuxième moitié du XXe siècle, notre conception de l’art devrait être considérablement élargie et dépasser le cadre que nous lui attribuons habituellement. L’art ne se limite pas à la création d’artefacts ou de « moments » artistiques par des artistes attitrés, mais comprend toute activité sociale novatrice.

Pour Beuys, l’art n’est pas le seul concept qui doit être élargi. La compréhension de l’économie également doit être vue de façon plus globale. Dans leur essence, l’école, ou l’université, doivent être considérées comme des lieux de production (de capacités, d’idées) au même titre que les usines qui transforment les produits de la nature. Car, très concrètement, la créativité, les idées et les capacités développées dans ces lieux sont la base indissociable de cette économie que nous restreignons trop souvent à la création de valeur marchande immédiate. Ainsi, pour Beuys, la créativité peut être vue comme un capital.

Sans vouloir les y réduire, nous sommes convaincus que les chemins individuels de formation que vous soutenez par l’intermédiaire de notre Fondation peuvent s’inscrire, chacun à sa manière, dans ces compréhensions élargies de l’art et de l’économie, que ce soit dans des spécialisations en agriculture, en pédagogie, dans les arts de la scène ou les arts plastiques ou encore pour une formation générale comme celle proposée par le Foyer Michaël. Ces chemins de formation et ces enseignements ont en effet ceci de commun qu’ils cherchent à vivifier l’artiste qui sommeille en chacun et qui pourra aborder les différentes disciplines avec une créativité et une compréhension originales et irremplaçables pour répondre aux besoins rencontrés dans ces domaines. Par ce biais, c’est la vie sociale dans son ensemble qui peut être renouvelée en profondeur.

Dans ce numéro, nous vous proposons en particulier deux témoignages de l’année d’approfondissement en peinture au Foyer Michaël ainsi qu’un retour sur le voyage des stagiaires biodynamistes en Écosse l’été dernier. Nous incluons également une information pratique pour aider les étudiants à trouver des aides financières auprès d’autres fondations anthroposophiques en Europe. À la fin de ce numéro, vous trouverez les messages des donateurs et boursiers ainsi qu’un appel aux dons.

Nous vous souhaitons une bonne fin d’année !

Pour le Conseil d’administration,
Jonas Lismont

Lire l’intégralité de la Lettre ouverte (PDF)